Seb's forum
bienvenue sur le fofo des vacances ! XD
anipassion.com

Primaire de la gauche : le PS décide... de ne rien décider

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Primaire de la gauche : le PS décide... de ne rien décider

Message  tisiphoné le Sam 6 Fév - 20:16

06.02.2016

Samedi, le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis n'a pas fermé la porte à une primaire, mais tente tout de même de l'enterrer en douceur.


Le lent processus d'enterrement de la primaire à gauche se poursuit. Réuni samedi à la Maison de la chimie à Paris, le Conseil national du PS a décidé… de ne rien décider, tout en affectant de travailler tout de même sur le sujet. «J'ai indiqué qu'une primaire ne devait pas être de purification mais de rassemblement», a fait valoir Jean-Christophe Cambadélis. Pour l'heure, les voix qui s'élèvent pour demander l'organisation d'une primaire de désignation du candidat de la gauche pour l'élection présidentielle de 2017 s'inscrivent surtout en opposition au président de la République, notamment pour contester sa ligne politique. «Le sujet a été renvoyé à un débat lundi en bureau national, raconte le député frondeur Pascal Cherki. Tout le monde est suspendu à ce que pense François Hollande».

Dans la foulée de la réunion de lundi, Jean-Christophe Cambadélis recevra la semaine prochaine les initiateurs de l'appel pour une primaire publié dans Libération en janvier. «Je veux une primaire et je vais même me battre pour», a assuré Jean-Christophe Cambadélis. Mais pas n'importe quelle primaire et c'est bien ce qui coince. Le patron du PS la veut étendue à l'ensemble de la gauche, «de Clémentine Autain à Emmanuel Macron» avait-il expliqué auparavant. Un spectre impossible à couvrir au regard de l'ampleur des désaccords entre les différentes composantes de la gauche. Jean-Luc Mélenchon ayant d'ores et déjà rejeté l'idée, la primaire à gauche pour 2017 semble bel et bien enterrée. «On ne peut pas se fixer comme objectif avec la primaire de mettre en cause la politique du gouvernement», a expliqué Jean-Christophe Cambadélis. Reste à entretenir l'illusion, et à préparer dans le même temps le rassemblement de la gauche en vue de 2017. C'était l'autre objet du conseil national de samedi.

Pour tenter de construire l'Alliance populaire sensée conduire au «dépassement du PS», Jean-Christophe Cambadélis a fait adopter sa feuille de route à une large majorité de 70%, même si les aubrystes ne l'ont pas approuvée. «L'alliance populaire n'est pas substitutive à l'union de la gauche mais ça peut être un moyen de l'y contraindre», a-t-il expliqué. En gage de bonne volonté, symbolique, à l'égard de ses futurs partenaires, le patron du PS a annoncé que la traditionnelle université d'été du parti qui se déroule depuis 1993 à La Rochelle serait désormais organisée à Nantes. Ville symbole de la réussite de la gauche mais aussi de la collaboration entre les Verts et les socialistes au pouvoir. C'est aussi la ville symbole de leurs désaccords avec le projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes juste à côté. De quoi animer les discussions entre militants.

_________________
http://grumophone.labrute.fr/
http://grumophone.miniville.fr
avatar
tisiphoné
Admin

Nombre de messages : 9989
Localisation : face à la mer .....
Date d'inscription : 04/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://sebsforum.forumsactifs.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum