Seb's forum
bienvenue sur le fofo des vacances ! XD

PANIQUE À GRASSE Fusillade au lycée Tocqueville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PANIQUE À GRASSE Fusillade au lycée Tocqueville

Message  tisiphoné le Jeu 16 Mar - 17:17

16.03.2017

GRASSE - Une fusillade dans un lycée de Grasse (Alpes-Maritimes), Alexis de Tocqueville, a fait huit blessés légers ce jeudi 16 mars à la mi-journée, et un élève du lycée, âgé de 17 ans et dont les motivations ne semblent pas terroristes, a été interpellé avec plusieurs armes.

Il est "a priori inconnu des services de police", a précisé une source policière. Le suspect paraît avoir agi seul, selon cette source, alors que les enquêteurs avaient initialement émis l'hypothèse d'une seconde personne en fuite. Il était armé d'un fusil, de deux armes de poing et de deux grenades. D'après Le Monde, "aucun lien n'est établi avec le terrorisme islamique" et le jeune homme "visionnait des vidéos de tueries de masse". L'acte du jeune homme aurait été motivé par la vengeance contre le proviseur, selon des sources policières à 20 Minutes.

Selon le ministère de l'Intérieur, la fusillade a fait huit blessés, dont trois touchés par des plombs.

"On a reçu 4 blessés, dont le proviseur blessé par balles au bras gauche, confiant, et s'inquiétant surtout pour ses élèves. Il y a aussi trois adolescents de 16 et 17 ans blessés par des plombs: l'un au visage et thorax, l'autre au thorax et le troisième aux jambes", a indiqué à l'AFP le directeur de l'hôpital Clavary de Grasse. "Deux autres blessés doivent arriver, des ados qui se sont blessés aux mains en enjambant des grillages dans la panique", a-t-il ajouté.

L'alerte attentat déclenchée

L'enquête ne s'oriente "pas du tout sur la voie" du terrorisme", a indiqué à l'AFP le président (LR) de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur Christian Estrosi, "on est plutôt sur quelqu'un qui semble avoir des problèmes psychologiques." Selon l'ancien maire de Nice sur Franceinfo, "le proviseur a souhaité s'interposer pour apaiser l'élève, le calmer, et malheureusement, il n'y est pas parvenu".

Sur des comptes Facebook, Twitter et Youtube correspondant au nom du principal suspect, on pouvait voir plusieurs photos et vidéos de tuerie comme celle de Columbine aux Etats-Unis, une fusillade dans un lycée du Colorado qui avait 13 morts en 1999, ainsi qu'une vidéo d'une personne avec un masque de clown brandissant un pistolet.

L'accès au lycée Tocqueville, un grand bâtiment moderne situé dans la périphérie de Grasse, était complètement verrouillé en milieu d'après-midi, la presse était maintenue à distance, à un rond-point situé à plusieurs centaines de mètres au dessus de l'établissement, en contrebas dans cette ville au relief très marqué. Un hélicoptère survolait régulièrement la zone.

Le périmètre de sécurité à #Grassehttps://t.co/yAYE2mIVQP pic.twitter.com/aDzLykJzvL
— Nice-Matin (@Nice_Matin) 16 mars 2017

"Certains élèves sont partis et ont essayé de se réfugier au magasin Leclerc voisin, ce qui a créé un mouvement de panique et une rumeur d'attentat", a expliqué la mairie. "Il a été demandé aux autres élèves de rester dans le lycée et de ne pas céder à la panique", a-t-elle ajouté.

La fusillade a entraîné le déclenchement de l'alerte attentat de l'application pour smartphones SAIP par les autorités: la mention "Alerte attentat" au "Lycée Alexis de Tocqueville" apparaît sur les écrans des téléphones mobiles équipés. "Intervention en cours des forces de l'ordre et de secours", "Abritez-vous", "Ne vous exposez pas", enjoint-elle.

#SAIP déclenché sur comune de #Grasse suite aux tirs survenus au Lycée de Tocqueville pic.twitter.com/Kl943644Q9
— Paul Danielzik (@Pdanielzik) 16 mars 2017

#Grasse Événement de sécurité publique en cours au lycée Alexis de #Tocqueville. Merci de suivre les consignes des autorités locales. pic.twitter.com/JTP62hmtG4
— Ministère Intérieur (@Place_Beauvau) 16 mars 2017

Confinement des établissements scolaires

"On demande aux gens de rester chez eux, quelque chose d'important vient de se dérouler dont on ne connaît pas encore tous les détails", a-t-on par ailleurs indiqué à la préfecture des Alpes-Maritimes.

Il est demandé aux familles de ne pas se rendre sur place pour laisser la sécurité agir. https://t.co/m18NPhysAW
— Académie de Nice (@AcademieNice) 16 mars 2017

Dans la foulée, le recteur de l'académie de Nice a également annoncé sur Twitter le confinement de tous les établissements de Grasse, un dispositif levé peu après 15h. Dans un autre tweet, le recteur a demandé "aux parents de ne pas s'y rendre", assurant que "les élèves (étaient) en sécurité". Une cellule de crise a été installée et les Plans particuliers de mise en sécurité (PPMS) ont été déclenchés, selon lui.

[#Grasse] Fin d'intervention du #RAID et des démineurs au lycée #Tocqueville
Périmètre de sécurité maintenu pour l'enquête.
— Police Nationale (@PoliceNationale) 16 mars 2017

Le lycée Tocqueville, qui offre surtout des filières scientifiques, est considéré localement comme un lycée de bon niveau.

pic.twitter.com/ik3iWxTP2P
— Le HuffPost (@LeHuffPost) 16 mars 2017

A la suite à cette fusillade, ainsi qu'après l'explosion d'un colis piégé au siège du FMI à Paris, qualifiée d'attentat par François Hollande, le Premier ministre Bernard Cazeneuve a écourté une visite dans la Somme et pris l'hélicoptère en urgence depuis Rue, dernière étape de son déplacement. La ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem était attendue à Grasse.
avatar
tisiphoné
Admin

Nombre de messages : 10231
Localisation : face à la mer .....
Date d'inscription : 04/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://sebsforum.forumsactifs.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum