Seb's forum
bienvenue sur le fofo des vacances ! XD

Mélenchon soutient l'action de Poutine en Syrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mélenchon soutient l'action de Poutine en Syrie

Message  tisiphoné le Dim 21 Fév - 18:30

21.02.2016

Samedi soir, dans l'émission On n'est pas couché sur France 2, Jean-Luc Mélenchon a dit son soutien à l'action du président russe Vladimir Poutine en Syrie. Le candidat à la présidentielle de 2017 est également revenu sur sa ligne politique.  

"Je pense que Vladimir Poutine va régler le problème" en Syrie, a déclaré Jean-Luc Mélenchon samedi soir dans l'émission On n'est pas couché sur France 2. "Ce sont les Russes qui ont coupé les communications qui sortaient le pétrole de Daech pour faire de la contrebande par la Turquie […] Donc je félicite les Russes d'être parvenu à couper cette liaison si bien que Daech va être étranglé", a argumenté celui qui a récemment proposé sa candidature à la présidentielle de 2017.
"La première victime d'une guerre est la vérité"

Il a rejeté les informations selon lesquelles les frappes russes visaient surtout les rebelles syriens : "La première victime d'une guerre est la vérité." "Je suis pour que Daech soit vaincu, écrabouillé et que les Kurdes gagnent", a ajouté Jean-Luc Mélenchon, qui souhaite que Daech soit "frappé à mort".

L'ancien porte-voix du Parti de gauche n'a pas non plus manqué d'égratigner l'attitude de la France à l'égard de l'Arabie Saoudite, dénonçant "des indignations à géométrie variable". "On trouve horrible que Daech décapite des gens, mais l'Arabie Saoudite en décapite 150 dans l'année tout à fait légalement et on va leur embrasser les mains et les pieds. Ça ne sert à rien, cette comédie n'a pas de sens", a-t-il critiqué.

Revoir le passage sur la Syrie :



"Je préfère être loyal et sincère"

Sur la scène politique nationale, Jean-Luc Mélenchon est revenu sur son refus de participer à une primaire de gauche. "On ne pouvait pas avoir pour perspective de passer six mois dans une primaire à se 'pouiller' d'abord pour savoir qui a le droit d'y être ou pas", a-t-il déclaré. Avant d'ajouter, visant notamment François Hollande : "Qu'est-ce que vous vouliez que j'aille faire dans une élection microscopique de cette nature avec des gens dont pour certains je n'admettrais pas qu'ils gagnent? Je préfère être loyal et sincère." "Si je voulais bien cesser d'être Mélenchon, je serais un Mélenchon acceptable. Et ben non", a-t-il lancé.

Jean-Luc Mélenchon a aussi affirmé que "l'écologie politique a rebrassé [sa] pensée". "Honnêtement, je reconnais la dette que j'ai à l'égard [des Verts, NDLR]. S'ils n'en avaient pas parlé avec autant d'insistance pendant autant de temps, des gens comme moi n'auraient pas regardé de ce côté", a-t-il déclaré. Il n'a toutefois pas épargné "Mme Cosse", devenue ministre, et "M. Placé", nouveau secrétaire d'Etat chargé de la Réforme de l'Etat, qui "pour un strapontin renient tout et oublient leurs amis".
François Delapierre "représentait la suite"

Revenant sur la longue carrière politique de l'invité, la journaliste Léa Salamé a demandé à celui qui a fait 11% en 2012 pourquoi il n'avait pas fait "monter de successeur", une "jeune génération". Comme Chevènement ou Cohn-Bendit. "Vous m'obligez à dire quelque chose qui relève de l'intime […] Il y avait un être spécialement brillant, qui était mon complice dans l'action politique pendant dix ans. Il est mort d'une tumeur l'année dernière. Cet homme-là à mes yeux représentait la suite", a déclaré, ému, Jean-Luc Mélenchon, en rendant hommage à François Delapierre.

_________________
http://grumophone.labrute.fr/
http://grumophone.miniville.fr
avatar
tisiphoné
Admin

Nombre de messages : 10111
Localisation : face à la mer .....
Date d'inscription : 04/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://sebsforum.forumsactifs.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum